Temps partagé

Offres de vacances en multipropriété: affaire ou arnaque?

Posted by admin

Avez-vous déjà reçu l’un de ces appels téléphoniques ou e-mails en temps partagé? Vous savez, ceux qui promettent un hébergement et un accès au parc pour une fraction du coût normal si vous assistez à une présentation en temps partagé. Si tel est le cas, vous vous êtes peut-être demandé s’ils valent la peine d’être poursuivis. Eh bien, je n’ai pas honte de me lever et de dire: “Je l’ai fait!” Ma mère et moi sommes allés en vacances ensemble, et les trois premiers jours, nous avons profité de l’une de ces super offres de multipropriété. Voici mes expériences:

Au printemps dernier, ma grand-mère a reçu un appel à froid d’une entreprise proposant des chambres d’hôtel bon marché à Orlando et des billets pour le parc Disney. Ma grand-mère avait toujours voulu y aller, alors elle a appelé ma mère et lui a demandé de vérifier. Ma mère a découvert que cette société (Vacation Showroom, Inc.) offrait un «forfait vacances» de 99 $ par personne pour des séjours dans une ou toutes les villes (Orlando, Fort Lauderdale, Williamsburg et Las Vegas). Rester à Orlando promis 3 nuits dans un hôtel à seulement 5 minutes des parcs Disney, plus un laissez-passer d’une journée par personne. On lui a également dit qu’elle devrait payer des frais de réservation de 30 $, l’emplacement d’Orlando coûterait 29 $ de plus par personne et elle serait tenue d’assister à un petit-déjeuner de présentation des ventes en temps partagé. Pensant que ce serait un moyen abordable d’emmener ma grand-mère en vacances, elle l’a acheté. Cela lui a coûté 228 $ pour acheter le forfait. Malheureusement, ma grand-mère est décédée avant ce voyage et je suis allée à sa place.

Le forfait promettait un hébergement «de qualité» à moins de 10 minutes d’attractions telles que l’AmeriHost, le Ramada Plaza 1000 ou le Radisson Barcelo. Nous n’avons pas été en mesure de spécifier l’un de ces hôtels – l’un d’entre eux serait sélectionné pour nous en fonction de la disponibilité au moment de la réservation. Il s’est avéré que nous avions réservé au Amerihost, lequel des trois hôtels était le plus proche de Walt Disney World. J’ai fait des recherches avant le voyage et j’ai confirmé que l’Amerihost offrait des navettes gratuites vers Walt Disney World. L’agent de réservation nous a dit de confirmer notre arrivée tardive (20 heures) le matin du jour de l’enregistrement. Dutably, ma mère a appelé avant notre départ pour l’aéroport pour confirmer notre arrivée. Jusqu’ici tout va bien.

Notre vol est arrivé en début de soirée et nous avons pris un taxi pour l’Amerihost – nous n’avons pas loué de voiture car l’hôtel avait une navette pour Walt Disney World. À notre arrivée à l’hôtel, nous nous sommes promenés un peu à la recherche du bureau d’enregistrement des forfaits vacances, qui s’est avéré être BIEN à l’arrière de l’hôtel. Nous avons perdu plus d’une demi-heure là-dessus. Enfin, ma mère s’est enregistrée avec les gens de la multipropriété de Vacation Showroom et a reçu un bon d’hôtel. Bon en main, nous sommes allés au comptoir d’enregistrement de l’hôtel pour récupérer notre chambre et nous nous sommes écrasés. Malheureusement, cela ne devrait pas être le cas. Quand ce fut notre tour de nous enregistrer, on nous a dit que même si nous n’avions confirmé notre séjour que ce matin-là, l’hôtel était en surréservation et que nous pouvions rester au Ramada Plaza 1000 à la place. Nous avons tous les deux dit en même temps: “Nous n’avons pas de transport!” Mais le personnel de l’hôtel ne voulait pas bouger. Après beaucoup de plaintes et de querelles, ils ont finalement accepté de fournir notre transport vers et depuis le Ramada. On nous a dit de retourner au bureau de Vacation Showroom pour réserver notre réunion de présentation en temps partagé (nécessaire pour obtenir les billets du parc), puis d’aller au Ramada.

Nous avons donc traîné nos bagages au bureau, nous nous sommes inscrits à la présentation de la multipropriété (dépôt de 20 $ requis) et avons pris un van de l’un des employés (pourboire de 5 $). C’était à 20-25 minutes en voiture du Ramada. À notre arrivée, nous avons découvert que non seulement il n’y avait pas de navette pour Disney, mais que le restaurant venait de fermer et qu’il n’y avait même pas de restaurant à distance de marche. Nous sommes donc rentrés dans notre chambre, avons commandé des sous-marins à un lieu de livraison et sommes tombés dans un sommeil épuisé. Pas un début prometteur pour notre voyage.

Le lendemain matin, à l’heure d’ouverture (8h00), nous nous sommes présentés au bureau du Vacation Showroom pour nous renseigner sur le transport de retour qui nous avait été promis. Ma mère a été distraite alors j’ai essayé. Après avoir fermement exhorté, la représentante a dit qu’elle organiserait notre transport. En fin de compte, elle a appelé une entreprise automobile, et lorsqu’elle nous a déposés à l’Amerihost, le chauffeur a insisté pour que le voyage paie 40 $. Pas vraiment! Je suis entré et j’ai parlé à un employé au comptoir d’enregistrement et ils ont payé le chauffeur. Cependant, nous avons donné au chauffeur un pourboire de 5 $.

Enfin, nous pouvons nous enregistrer à l’Amerihost. Une chambre «fumeur» était la seule chambre disponible, mais nous l’avons prise pour pouvoir continuer notre journée. Malheureusement, au moment où nous avons traîné nos bagages dans la chambre, la navette du dernier matin était partie. Nous avons demandé au concierge à propos du transport vers Animal Kingdom et on nous a dit que leur chauffeur pouvait nous emmener tous les deux pour 20 $. Nous étions impatients de commencer et avons accepté. Le voyage s’est bien passé et nous avons donné un pourboire supplémentaire de 5 $.

La présentation en temps partagé était le lendemain. Bien que nous ayons tous deux craint cela, nous savions qu’il fallait le faire pour obtenir les billets pour le parc. Nous sommes donc arrivés dans le hall de l’hôtel à l’heure convenue et avons pris un ascenseur pour le Silver Lake Resort. Là, nous avons attendu la présentation en temps partagé. En fait, des vendeurs individuels sont sortis et ont appelé des noms individuels – un vendeur pour chaque lot. Yikes! Nous pensions que nous serions dans un environnement de groupe sûr.

Notre représentant en multipropriété nous a conduits dans une grande salle de conférence avec 40 petites tables et chaises. Il y avait un très maigre “buffet pour le petit déjeuner” le long du bord – c’était le petit déjeuner continental habituel, et pas très savoureux. Après avoir parlé de sa famille et avoir accidentellement renversé son café sur ma mère, il a commencé à parler en général de l’importance des vacances et de l’importance d’économiser de l’argent sur elles. Nous savions tous cela, mais bon, peu importe. Après environ une heure de cela, il nous a fait visiter les appartements de deux et trois chambres du Silver Lake Resort. Ils avaient l’air bien – rien ne se compare aux hôtels Disney Vacation Club, mais ça va quand même. Ensuite, il était temps pour la vente difficile. Il a sorti sa calculatrice et a dit à ma mère quels seraient ses paiements mensuels si elle achetait la multipropriété. Ma mère a posé des questions très poliment et a montré un intérêt sincère, mais a dit très fermement qu’elle ne pouvait pas prendre de décision tout de suite. Il poussait de plus en plus et de plus en plus. Quand ma mère ne bougeait pas, il était frustré (il a en fait mis sa tête dans ses mains et a laissé échapper une profonde inspiration!). Finalement, après une autre heure, il est devenu fou – sans blague. Il a précisé que nous avions perdu son temps. Ha! Il nous avait retenus pendant une heure de plus que ce qu’on nous avait dit que la présentation en temps partagé durerait. Quand il a finalement abandonné et nous a laissé partir, j’ai souri et l’ai remercié pour son temps. Il se détourna d’un air bourru. Et parce qu’il avait dépassé son temps imparti, nous sommes revenus tard à l’Amerihost et avons raté la navette. Nous avons dépensé 25 $ de plus pour nous rendre à Epcot.

La bonne nouvelle? Après la présentation, nous avons obtenu les deux billets pour un parc de jour. Eh bien, c’étaient en fait des bons, mais nous n’avons eu aucun problème à les échanger contre de vrais billets aux relations clients dans les parcs.

Dans l’ensemble, l’expérience nous a coûté 346 $ lorsque vous ajoutez le coût du transport. Aux tarifs normaux, il aurait coûté 69 $ la nuit pour rester à l’Amerihost, plus 53 $ x 2 pour les billets, pour un total de 313 $. De plus, nous n’aurions pas eu les tracas avec les virements électroniques (les habitués ont chambres), le désordre de transport, ni la demi-journée perdue et l’ennui de la présentation en temps partagé.

Cela en valait-il la peine? Si nous avions utilisé l’hébergement dans les autres villes (deux nuits chacune à Fort Lauderdale, Williamsburg et Las Vegas sans frais supplémentaires, si vous ne comptez pas la présentation en temps partagé qui accompagne chaque visite) et notre propre transport peut-être – mais que est un gros peut-être. Autrement? PAS VRAIMENT! Nous avons détesté les tracas, nous avons détesté le manque de contrôle et nous avons détesté la présentation de vente sous pression de la multipropriété. Ce n’était pas un accord. Et même si je n’appellerais pas cela une arnaque, je ne pense pas que le “battage publicitaire surévalué” soit trop loin.

Mon conseil? À moins que vous n’ayez du temps et de l’argent à perdre, évitez les présentations en temps partagé.

Copyright © Jennifer Marx, Presse de voyage PassPorter. Tous les droits sont réservés.

Leave A Comment