Locations de vacances

Surfer sur un Alaia: cirer ou ne pas cirer?

Posted by admin

Non pas que ce soit le grand point de discussion, mais décider de cirer votre alaia ou non peut avoir ses avantages et ses pièges de toute façon. J’ai entendu dire que les Américains ont tendance à s’épiler, alors que les Australiens préfèrent ne pas le faire. Cependant, je vis à Hawai’i et préfère le plus tard.

Cirer votre alaia le rend un peu plus confortable en éliminant un certain degré de friction du bois, ce qui entraîne une éruption cutanée légèrement moins douloureuse au niveau du mamelon / de l’estomac. Lorsque votre planche est fraîchement huilée, la cire vous aidera également à rester sur la planche sans glisser comme prévu.

Mais, et c’est le gros inconvénient pour moi, si vous cirez votre planche et que vous décidez de la re-poncer / remodeler sur la route, vous avez besoin d’un paquet entier de papier de verre pour enlever la cire de votre planche. Même si vous n’en avez pas beaucoup dessus, une feuille de papier de verre n’a besoin que de quelques petits morceaux de cire pour casser toute la feuille.

En revanche, ne pas cirer votre planche la première ou les deux premières fois après l’avoir huilée peut être un peu glissante. Vous serez également pleinement exposé au frottement du bois qui peut provoquer de jolies éruptions cutanées. Puisque c’est ma méthode préférée, voici mes solutions aux dilemmes ci-dessus. Imprégnez-vous d’abord et glissez ici et là pendant une session ou deux. Après quelques séances, l’excès d’huile a disparu et le bois a suffisamment d’adhérence pour vous tenir sans ajouter de cire. Deux, portez une chemise. Vous pouvez toujours avoir une petite éruption cutanée, mais ce sera beaucoup moins intense.

Vous pouvez décider vous-même, mais j’espère que cela indique certains des bonus et des pièges de chaque méthode.

Leave A Comment