Randonnée

Un aperçu des itinéraires et conditions populaires pour le trekking au Ladakh

Posted by admin

Le Ladakh est stratégiquement situé au Jammu-et-Cachemire, en Inde. Actuellement, il s’étend des montagnes Kuen Lun au sud du Grand Himalaya. Leh est l’une de ces destinations limitées qui offre un environnement parfait pour le trekking et l’alpinisme. Avec une toile de fond pittoresque et un terrain accidenté, il offre une combinaison passionnante d’attrait pittoresque et de hauteurs difficiles pour les amateurs d’aventure.

De plus, les conditions amères n’ont pas traumatisé la détermination des randonneurs et des alpinistes à éviter les défis posés par la nature. Si vous n’avez pas votre tente avec vous, les hébergements pour la nuit sont faciles à trouver dans les villages. Les randonnées en Inde, en particulier au Ladakh, ont récemment attiré l’attention de nombreux randonneurs du monde entier. Il est facilement accessible par route, train et avion.

Exigences de base pour le trekking au Ladakh

  • Pour la randonnée dans et autour de Tso Moriri et de la vallée de Nubra, vous avez besoin d’un permis d’interligne.

  • Pour escalader Stok Kagri, un permis du FMI est indispensable.

  • Vous avez besoin de l’autorisation de Dhaba pour faire du trekking dans le parc national de Hemis.

Techniquement, une autorisation est requise pour tous les sommets du Ladakh, mais vous serez vérifié à Stok Kangri.

Comment vous préparez-vous à la randonnée au Ladakh?

Le trekking au Ladakh commence à une altitude d’environ 3500 mètres, donc une bonne acclimatation est nécessaire pour éviter l’AMS (mal aigu de l’altitude). La meilleure façon de s’acclimater est de se reposer pendant deux jours, puis de commencer par de petites randonnées suivies d’une escalade dure.

Voyages à forfait

À haute altitude, vous ne pouvez pas porter d’objets lourds sur le dos car cela les ralentit, c’est pourquoi les alpinistes utilisent des guides et des chevaux. Les agents de voyages organisent des visites avec des chevaux, de la nourriture et des tentes. Vous pouvez même organiser des randonnées pour un séjour à la maison selon votre convenance.

Forfaits de trekking populaires

Trek dans la vallée de la Markha – Le trek part de Spitok et se dirige vers le sud-ouest du fleuve Indus, qui traverse la vallée. Les randonneurs atteignent le point où la rivière Indus rencontre Zinchen. Après cela, les alpinistes doivent traverser le col de Kongmaru et rejoindre Hemis.

Henaskut à Wanla – L’itinéraire part du Henaskut, à 160 kilomètres du Ladakh. Les randonneurs peuvent rencontrer des difficultés sur cet itinéraire et doivent gravir de nombreux cols, dont Pirkiting La et Yogmala.

Lamayuru à Padum – Himachal est le véritable point final de ce trek. Il s’étend de Lamayuru à Padun, montre de beaux paysages et comprend le plus long chemin.

Tsomoriri à Kibber Les randonneurs rencontreront divers moines, monastères et populations locales ainsi que de beaux paysages roulant côte à côte. La route de Tsomoriri mène à Kyangdam et atteint finalement Parang La, le point culminant.

Le trek d’aventure au Ladakh propose de nombreuses options allant de 3 jours à 15 jours. Il comprend Hemis à Zangla via Junglam, Sham trek, Lamayuru à Darcha, Lamayuru à Hemis, Chader trek, Rumste à Tsomoriri, Saboo à Khaltsar, Hemis à Takh, Spituk à Stok, Hemis à Tsomiriri, Liker à Khaltse et Lamayuru à Hemis. Choisissez les itinéraires selon votre convenance.

Leave A Comment